Miss Côte d’Or 2014

Share Button

Au lendemain de sa victoire au concours de beauté, la jeune femme de 18 ans revient sur la soirée et confie ses impressions de nouvelle Miss.

Le Bien Public

election-miss-cote-dor-photographe-dijon-foxaep-1342

Que ressentez-vous, après cette victoire au concours de Miss Côte-d’Or ?

« Je suis d’abord très fière que Miss France elle-même, Flora Coquerel, me remette la couronne. Pour le reste, c’est difficile à expliquer et il faut vraiment le vivre pour le comprendre. Après la proclamation des résultats, j’ai vu mes parents pleurer et j’ai reçu des dizaines de messages sur mon téléphone. Je me suis cru dans un rêve et je pense qu’il va me falloir quelques jours pour réaliser ce qui arrive… »

À votre avis, qu’est-ce qui vous a permis de gagner l’élection ?

« Je n’en ai aucune idée. J’ai été très surprise et je ne m’y attendais pas. Quand Naïs Grosmaire et Charlotte Barbier ont été élues première et deuxième dauphines, j’étais très heureuse pour elles. Au mieux, j’espérais décrocher le titre de deuxième dauphine. Les membres du jury m’ont simplement dit : “Tu le mérites, tu étais la plus jolie.”

Vous n’avez que 18 ans et vous travaillez déjà depuis deux ans avec vos parents. Pourquoi ce choix ?

« En réalité, je travaille avec eux depuis que je suis toute petite, à l’époque où ils étaient encore forains, comme mes grands-parents, qui possèdent le carrousel de la place François-Rude, à Dijon. Mais j’ai décidé d’arrêter mes études à 16 ans afin de travailler à plein-temps avec eux dans l’entreprise familiale, aujourd’hui spécialisée dans l’événementiel. Je craignais que le fait de ne pas faire d’études, au contraire de la plupart des autres candidates, allait me nuire ; mais je voulais dire les choses sincèrement. Il fallait que j’assume ce que je suis. Et, honnêtement, je suis agréablement surprise que cela n’ait pas été un handicap aux yeux du jury et du public. »

Avez-vous été impressionnée par les autres concurrentes ? Vous disiez-vous qu’elles avaient plus de chances que vous ?

« J’ai été surprise de constater que les autres candidates étaient très agréables ; il ne régnait pas, durant les préparatifs de la soirée, un esprit de compétition. C’est aussi pour cela qu’avant même le résultat connu, je savais que ça resterait pour moi une très belle expérience qui ne me laisserait que de beaux souvenirs. En ce qui concerne mes pronostics, j’imaginais que Naïs Grosmaire ou Mélissa Longobucco remporteraient le titre. Mélissa est une fille souriante, jolie. Je suis étonnée qu’elle n’ait pas gagné… »

Comment imaginez-vous l’année qui s’annonce ?

« Ce sera sans doute une période magique qui va marquer mon existence. Tout le monde n’a pas la chance d’obtenir un tel titre ; je compte bien en profiter au maximum… Je sais que quelques dates ont déjà été fixées par le comité, mais j’ignore encore ce dont il s’agit. Il est prévu que Mélanie Garcia, Miss Côte-d’Or 2013, me contacte afin de m’expliquer ce qui m’attend. On peut bien sûr participer à des événements où l’on n’est pas forcément à l’aise, mais ça ne me posera aucun problème. Je le ferai avec fierté et je jouerai le jeu jusqu’au bout… »

Votre titre fait automatiquement de vous une candidate pour l’élection de Miss Bourgogne, qui aura lieu en octobre à Chalon-sur-Saône. Comptez-vous vous y préparer d’une façon ou d’une autre ?

« J’irai sans aucune pression. Gagner, c’est bien, mais je n’aborderai absolument pas cette élection avec l’obsession de la remporter. Ma seule ambition, c’est de profiter de tout cela au maximum. »

Miss Côte D'Or 2014: Naomie Bailly       /       Date: 30/04/2014       /       Journal: Le Bien Public       /